Le château Saint-Pierre de Calberte

Perché sur un piton rocheux, à 410 mètres de hauteur, le château médiéval de Saint-Pierre n’a pas toujours eu si fière allure.

chateau calberte bis
Château Saint-Pierre de Calberte (c) Comité Départemental du Tourisme de la Lozère

La première mention connue du site remonte à la fin du XIème siècle et il est alors référencé comme « castrum de Calberte ».

Tout juste trois siècle après il est abandonné et tombe en ruine pour une longue période.

calberte-ruine
Château de Calberte avant restauration

Il faudra attendre 1964 pour que Daniel Darnas en fasse l’acquisition. Orfèvre, passionné d’art roman il a un projet un peu fou : la reconstruction du château, dans laquelle il entraine toute sa famille.

À l’époque les villageois de la commune avoisinante les considèrent comme des «fadas » (des fous), pariant qu’ils n’arriveraient jamais à faire renaître le château. Pourtant 50 ans après, la vieille bâtisse à retrouver de son austère splendeur.

Un projet d’autant plus fou qu’à l’époque il n’existait aucune route carrossable,  aucun chemin pour atteindre le tas de ruines perché sur son piton rocheux. Tous les matériaux nécessaires au chantier devaient être montés à dos et bras d’homme, et de femme car l’épouse de D. Darnas a toujours été à ses côtés :  les sacs de ciment, les poutres de châtaignier … évidemment, il n’y avait pas non plus l’eau courante ni l’électricité !

Faute de document descriptif, le site a été reconstruit par déduction en réutilisant les pierres médiévales et les techniques de construction de l’époque (1). L’ensemble réalisé n’a – semble-t-il – jamais été remis en question par les architectures des Bâtiments de France ce qui ne fait qu’ajouter à la formidable démarche de la famille Darnas.

Après une dizaine d’années où chaque jour libre est consacré à ce travail titanesque, une partie du logis principal est reconstituée, l’électricité est installée, des centaines de mètres de canalisation sont posées pour capter l’eau d’une source plus haut dans la montagne, et la famille peut enfin retrouver un minimum de confort .

Vient ensuite la reconstruction du donjon carré, des dépendances – au nombre de quatre dont une tour ronde – ainsi que d’une chapelle castrale.

De 1983 à 2003, l’une de leurs filles, Isabelle – archéologue médiéviste – poursuit le rêve familial en faisant réaliser des fouilles qui permettent de mettre en évidence les vestiges d’un petit village accolé au château (2).

Aujourd’hui le site se visite exclusivement en été, à partir de juillet jusqu’aux journées du patrimoine mi-septembre. Malgré les décennies passées, c’est toujours le couple Darnas, passionné comme aux premiers jours, qui accueille les visiteurs et les guide dans la découverte de ce site et de son histoire si singuliers.
Il est préférable de leur téléphoner, pour vous annoncer, avant de vous y rendre. Cela vous permettra également de demander quelques précisions car l’accès n’est pas forcement intuitif – une fois à Saint-Germain-de-Calberte il vous faut prendre la portion de D13 qui descend la vallée et traverser le gardon, le château se trouve 200m en amont.
Notez également que la fin du chemin menant au château se fait à pied par un petit chemin escarpé, prévoyez donc de bonnes chaussures !

Château Saint-Pierre de Calberte 

48 370 Saint-Germain-de-Calberte
Visite de juillet à mi-septembre
Tarif 5 euros
Renseignements au 04.66.45.90.30

Ps : vous aussi vous aimez les châteaux et aimeriez pouvoir faire quelque chose pour tous ceux qui tombent en ruines – ou sont déjà des ruines – sans pour autant le reconstruire de vos propres mains ? Il existe des associations auxquels vous pouvez faire des dons pour aider à les sauver ? Parmi elles : Adopte un Château et Dartagnans !

——————————————–

(1) À un savoir-faire transmit par un père sculpteur, Daniel Darnas a ajouté  de solides connaissance en histoire de l’art et archéologie acquises lors de ses études.

(2) Elle a notamment également écrit un ouvrage sur les châteaux cévenols où vous pouvez retrouver l’histoire du château plus en détails ainsi que le résultat de ses fouilles. Vous pouvez également consulter ses travaux aux Archives départementales de Lozère


Une réflexion sur “Le château Saint-Pierre de Calberte

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s