La bataille du bois de Polygone

En septembre 2017 j’ai eu l’opportunité d’accompagner une délégation de l’ambassade d’Australie sur le chemin du souvenir de la Grande Guerre. Cela m’a notamment conduit à Ypres, où les australiens ont mené une bataille décisive : la bataille du bois de Polygone qui a eu lieu la nuit du 25 au 26 septembre 1917.
À l’occasion du centenaire de la commémoration de cette bataille, j’ai participé à la reconstitution de cet évènement. Un moment chargé d’émotions.

Arrivée lundi en fin de journée

Ypres est grouillante de vie.

Un peu partout se promènent des hommes en uniforme kaki, leur chapeau rebique sur le côté gauche, ce sont des soldats australiens. Ils se prennent en photo avec les badauds, boivent des bières aux terrasses des bars, rient aux éclats.

Polygone 9

Un peu plus loin se pressent quelques officiers à l’air plus sérieux.Quelque chose se prépare.

Coucher 22h

Réveil 1h30 du matin

Pas le temps de tergiverser. Il faut s’habiller. Le car est déjà là, au complet. Les visages sont graves,  tirés. 
Moins d’une heure de route après, nous voici à Zonnebeke, à l’orée du bois du Polygone. C’est ici que tout commence. Les militaires ouvrent la marchent, nous suivons.

À peine 3h du matin, il fait nuit noire. Sur le sol, ont été posé de petits lumignons de chaque côté du sentier, pour nous permettre de voir où nous mettons les pieds.
Au loin le ciel s’illumine par intermittence d’une étrange couleur jaunâtre. L’air vibre.  Nous nous rapprochons. Après quelques minutes de marche nous passons devant un camp allié. Les soldats ne nous voient pas, affairés dans leurs préparatifs.

Nous continuons notre progression. Le front n’est plus très loin. Les grondements sourds se font plus oppressants.
Il faut emprunter un tunnel, les tranchées sont au bout.
Sans nous en rendre compte nous franchissons la ligne alliée.  Quelques enjambées de plus, à peine 500 mètres, cette fois c’est la ligne ennemie.
Nous croisons quelques soldats allemands qui ne nous prêtent pas attention, le canon pointé dans la direction d’où nous venons.

Étrange impression de traverser un moment de l’Histoire figé dans le temps.
Nous poursuivons. 1, puis 2, 3 kilomètres.  Nous arrivons dans un cimetière, y sont enterrés les soldats qui ont combattu cette nuit-là.
Le bruit des bombardements est désormais loin et fait place à un murmure. Celui des noms de ceux tombés au front.
Albert
Fréderic
John

Lever de soleil sur le bois de Polygone - 17 septembre 2017 (c) Arts and Stuffs
Lever de soleil sur le bois de Polygone – 17 septembre 2017 (c) Arts and Stuffs

Cette nuit de septembre 1917, plus de 5 700 australiens sont morts au court de cette offensive alliée contre les allemands. Le bois du Polygone a été complètement détruit lors de cet affrontement.
Aujourd’hui les arbres ont repoussé, masquant les cicatrices du sol. Ne reste plus que le mémorial de la 5ème Division australienne – qui conquit la zone le 26 septembre 1917 –  et son cimetière.

Vous pouvez revivre une partie de la commémoration qui suivi la reconstitution en cliquant ici 

Pour ceux qui sont intéressés, sachez que Ypres n’est pas le seul lieu où ont combattu les australiens. Ils étaient très présents sur le front entre la France et la Belgique, plus exactement dans la Somme, et nombreux lieux recueillent leur mémoire ; ils sont d’ailleurs rassemblés sur le « chemin de mémoire » dont le point d’orgue sera à partir d’avril 2018 le Centre Sir John Monash – vous pouvez d’ailleurs déjà réserver vos entrées.
Retrouvez toutes les informations en cliquant ici 

Notez également qu’il existe dans le nord de la France le Circuit du Souvenir qui pour sa part regroupe l’ensemble des lieux de mémoire de la Grande Guerre, long de 92 km il relie les principaux sites de combats de la Somme.
Infos ici 


Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s