Pompidou s’invite à Chambord

2017 marque les quarante ans du centre Pompidou, initié par le président Georges Pompidou. Pour l’occasion l’institution investit 40 villes où prennent place divers évènements jusqu’au début de l’année 2018. Spectacles, expositions, le temps d’une soirée ou pour six mois, la France entière se met en fête.

 

Ce sont essentiellement des musées d’art contemporain qui ont répondu à l’appel, mais aussi le château de Chambord (1)!

Pompidou à Chambord ? Mais quelle drôle d’idée !

Pas tant que cela. Féru d’art contemporain, l’ancien président français est connu comme grand amateur et collectionneur d’art que ce soit chez lui, à Matignon, puis à l’Élysée. Il avait notamment vraie une affection  pour les avant-gardes des années 50-70. Mais il aimait également le reste du patrimoine et l’histoire de son pays.

Ses venues au château de Chambord, essentiellement dans le cadre des chasses présidentielles, ont permis d’importantes rentrées d’argent. Mais son impact ne se limite pas à cela. Il fut de plus à l’origine de quelques grands travaux dont le déblaiement des douves et leur remise en eaux ; et il instaura un commissariat !

Il semblait donc évident que le château réponde à l’appel lancé par le l’institution parisienne il y a deux ans, pour préparer la célébration de ses 40 ans. Et quoi de plus logique pour le domaine de Chambord que de s’intéresser à cette personnalité – parfois décriée mais toujours profondément sincère – qui a tant aimé et œuvré pour l’art contemporain  (2) ?

 

Pour l’occasion plus de 90 œuvres – peintures, dessins, sculptures… – de 65 artistes, ont été réunies. Il s’agit de la plus importante exposition jamais réalisée dans l’ancienne propriété des rois de France. Les prêts viennent, évidement du Centre Pompidou, de petits musées, mais aussi des collections dont le fils Pompidou a hérité et autres collections particulières ; soit un regroupement inédit avec des œuvres rarement, voire jamais exposées au public !

Adami, Buffet, Sonia Delaunay, Giacometti, Kandinsky, Klein … etc.

Amateurs d’art contemporain : ces prêts exceptionnels à eux seuls devraient vous convaincre de faire le déplacement !

Pour ma part, moyennement friande de cette époque, j’avoue que c’est avant tout le parti pris de l’exposition qui m’a séduite : dresser un portrait de Georges Pompidou au travers des œuvres qu’il a collectionné. Au fil des sections de l’exposition se dessine le portrait d’un homme « hanté par la nécessité pour la France de rester le fer de lance de l’art de son temps » (3). Un homme à l’œil plein d’audace comme le prouve le Soulage présenté dans l’exposition qui était venu remplacer en 1962 un portrait de Colbert dans le bureau de l’ancien président (4), alors premier ministre à Matignon.

pompidou soulage.jpg
Georges Pompidou dans son bureau à Matignon – 18 décembre 1962 (c) Paris Match archives / GAROFALO Jack

Informations pratiques :
Georges Pompidou et l’art : une aventure du regard
Exposition du 18 juin au 19 novembre 2017
2e étage du château
Sans supplément au droit d’entrée – 13 euros / 11 euros en tarif réduit.

——————————————-

(1) Un autre monument historique s’est également glissé dans la liste des 40 : le Mont St-Michel.

(2) Par ailleurs le château n’en est pas à sa première exposition d’art contemporain. Depuis 2010 il y a eu, par exemple, des expositions dédiées à Manolo Valdès, à Julien Salaud, à Du Zhenjun ou encore plus récemment à Kôichi Kurita.

(3) Propos du directeur du domaine national de Chambord, Jean d’Haussonville, à l’occasion de la présentation de l’exposition.

(4) L’abstraction de Soulage n’était à l’époque pas du goût de tous, une fois que G. Pompidou a quitté Matignon, l’œuvre a d’ailleurs passé un certain dans un placard comme le raconte Yannick Mercoyrol, commissaire de l’exposition.


Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s