La « Semana Santa »

En France, seuls le dimanche des Rameaux (1) et le lundi de Pâques (seul jour férié) semblent avoir de l’importance concernant la fête chrétienne de Pâques (2).

L’Espagne, très pieuse, se met en ordre de marche dès le dimanche des Rameaux avec tout un ensemble de processions mélangeant membres de confréries et pénitents encapuchonnés, ainsi que des personnages bibliques monumentaux appelés Pasos, que les espagnols se pressent pour voir passer, porté à épaules d’homme (3), depuis les trottoirs ou leur balcon s’ils ont la chance d’habiter sur le chemin des processions.

semana santa 9.JPG
Porteurs de pasos (c) Arts & Stuffs

C’est à partir du vendredi saint, jour où fut crucifié Jésus Christ, et ce jusqu’au dimanche de Pâques, jour de sa résurrection, que les festivités s’intensifient. Toutes les activités du quotidien s’arrêtent, quasiment plus personne ne travaille jusqu’au mardi suivant.

Évènement véritablement à part, la semana santa a été déclarée d’intérêt touristique international.

Entre la ferveur populaire, le bruit des tambours et des trompettes, l’odeur de l’encens et la vision de ces personnages monumentaux (principalement le Christ et la Vierge Marie – 4) il est difficile de rester insensible, même sans être croyant/chrétien. Une certaine émotion s’empare de vous.

Chaque ville fête cela à sa manière, les processions les plus célèbres sont celles d’Andalousie. Tellement célèbres que des gens du monde entier viennent pour y assister, et les places se payent à prix d’or.

Pour ma part, présente à Barcelone en cette période de Pâques, je suis allée voir différentes processions aussi bien dans les quartiers non touristiques que dans le centre, du côté de la cathédrale. Voici quelques images prise ce week-end.

semana 6.JPG
Procession de la semaine sainte Barcelone (c) Arts & Stuffs
semana santa 5.JPG
Procession de la semaine sainte à Barcelone (c) Arts & Stuffs

————————————–

(1) Six jours avant la Pâque juive, Jésus vient à Jérusalem où il est acclamé par la foule, celle à tapisser le sol avec des manteaux et des rameaux. Le dimanche des rameaux est donc une allusion à cet épisode de la vie du Christ. Il s’agit du dimanche avant Pâques.

(2) Si aujourd’hui Pâques est souvent résumée à des lapins rose et bleu, ainsi qu’à des œufs en chocolat, il faut se rappeler que c’est à l’origine une fête qui vient marquer la Passion du Christ et célébrer sa résurrection.
Si le calendrier ne met en avant que le lundi de Pâques en France, cela ne veut pas dire pour autant que les chrétiens ne célèbrent pas le jeudi et le vendredi saint. Ces deux jours sont célébrés des messes, avec l’institution de l’Eucharistie le jeudi (veille de la crucifixion) et le vendredi un office rappelant la Passion.

(3) Un paso, pèse généralement entre 1 et 2 tonnes. Cela implique des arrêts fréquents, environ toutes les 5 min, pour permettre aux hommes qui le portent de se reposer. De ce fait les processions durent extrêmement longtemps entre 3h et 12h pour la plus longue qui se déroule à Séville.

(4) Les représentations changent selon le jour de la semaine. Ainsi le vendredi saint sont présentés le Christ sur le chemin de croix, le Christ expiant ou encore la Vierge de douleur. Le dimanche en revanche c’est le Christ ressuscité.

 


3 réflexions sur “La « Semana Santa »

  1. Je ne pensais pas que cela pouvait être aussi lourd à porter !

    Petit détail, mais si je comprends l’intérêt d’expliquer le coup du dimanche des rameaux, en France je ne vois pas trop quelle place il aurait… Du moins la veillée de Paques avec régulièrement de petits feux devant les églises et une foule bien plus importante me semble bien plus visible.

    Petite question par ailleurs, as-tu une idée de qui finance et prépare tout ça ? Ce sont les paroisses, des sortes de guildes, des associations, la ville… ?

    Il est superbe ton dernier cliché dans l’article au passage 😉

    J'aime

    1. Alors ce sont les confréries qui organisent cela avec la paroisse dont elles dépendent, avec l’accord des villes pour organiser le parcours.
      Question argent je ne sais pas trop, cela doit venir des paroissiens. Sachant q les pasos sont les mêmes sortis chaque année. Dans certains cas les sculptures sont anciennes (il y en a des exemples conservés au musée de la sculpture de Valladolid) et l’oeuvre d’artistes importants ! Comme pr des retables les confréries doivent être à l’origine des commandes.

      J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s