Royaumont, une saison musicale.

Située à 30 km au nord de Paris, l’ancienne abbaye cistercienne, fondée par Saint Louis au XIIIème siècle, est toujours pleine de vie. Les 130 moines présents au Moyen Age ont désormais laissé place à des artistes. En effet depuis les années 1960 Royaumont est un centre international dédié aux artistes de la musique et de la danse.

AkimElSikameya-Album-Sweet-Bazar-Fondation-Royaumont-6884-72dpi.jpg
copyright photo : Akim El Sikameya, ancien résident de la Fondation Royaumont

Si de nombreuses manifestations sont organisées tout au long de l’année, le Festival qui s’ouvre ce week-end est véritablement la vitrine de l’activité permanente de ce centre artistique. Une traversée du temps, au travers de la danse et  de la musique ancienne à la création contemporaine. Et je ne fais pas ici allusion à Maître Gims ou à Fero Delavega, il ne s’agit pas de profaner ce haut lieu de la musique (1). Ce festival est le moment privilégié pour découvrir ou redécouvrir l’abbaye – qui vient de bénéficier d’une campagne de six mois de restauration – tout en profitant de spectacles inédits. Pas de meilleur cadre pour déconnecter de la réalité urbaine et s’évader le temps d’un concert et plus sans aucun doute.

Si vous n’étiez pas très motivé qu’ici, ceci est une vraie bonne raison – jusqu’au 9 octobre 2016 – pour faire le déplacement. Raison d’autant plus intéressante qu’elle ne se résume pas à une somme de représentations payantes. La majorité le sont évidemment (2) mais en détaillant bien le programme et l’agenda, vous pourrez observer quelques événements gratuits, dont  le samedi 25 septembre un spectacle de danse dans le cloître de l’ancienne abbaye.

refectoire-des-moines-05-royaumont-abbaye-fondation.jpg
Concert dans le réfectoire de l’Abbaye. Copyright photo : Agathe Poupeney – Fondation Royaumont

Le temps du Festival vous pourrez également participer à une expérience inédite : celle de la cabane de Loïc Guénin qui s’inscrit dans un projet plus vaste. La cabane ? Tout simplement, un cube de bois installé dans les jardins de l’abbaye qui comporte des ouvertures en bandeau offrant des points de vue particuliers et permettent de ne pas être totalement coupé de l’environnement extérieur. A l’intérieur une table, une chaise et un carnet. Vous êtes a invité à entrer dans le cabanon, à vous poser un instant et à en laisser une trace écrite dans le fameux carnet. Ces mots deviendront la matière première d’une future composition. Vous passez ainsi du statut de spectateur/auditeur à celui d’acteur.

royaumont - la cabane.JPG
La cabane de Loïc Guénin installée dans les jardins de Royaumont.

Enfin s’il fallait achever de vous convaincre, sachez que le Festival se déroule les week-ends, jours où une navette est mise à disposition pour vous éviter de marcher les 5 kms qui séparent la gare de Viarnes de  l’abbaye (3), car si à l’aller la descente est plutôt aisée au retour elle se transforme en une côte  quasi interminable.

E.E.

(1) Je ne dis pas « haut lieu » uniquement pour le plaisir, la Fondation de Royaumont attire véritablement des professionnels du monde entier au travers de programmes de recherches, de ses formations etc…

(2) Notez que les prix restent généralement abordables – entre 10 et 30 euros.

(3) Les navettes sont payantes (5 euros A/R) et pensez à appeler au 01 30 35 58 00  pour réserver et vérifier les horraires.

 


Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s