La Laponie, terre de contrastes.

La Laponie n’est certes pas une destination culturelle par excellence, j’en conviens. Mais cela reste une expérience tellement exceptionnelle que je ne pouvais faire l’impasse dessus.

Dernières étendues sauvages d’Europe. Une région qui regroupe 4 pays : la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie. La Laponie est aussi le lieu des extrêmes. En hiver il peut y faire moins 40 et en été plus 30. En juin-juillet vous pourrez profiter du soleil de minuit, alors que de  mi-novembre et mi-janvier le soleil ne se lève jamais, mais une  luminosité bleutée, environ 3 heures par jour  donne une atmosphère pleine de charme et de mystère. Et bien sûr, il y a les aurores boréales, un des spectacles les plus fascinants de la nature.

Voyager en Laponie, quelle que soit la saison, c’est renoncer à un rythme de vie habituellement pressé. De longue étendues désertes séparent les villes – des villes pittoresques aux maisons de couleurs vives  . Peu importe votre mode de transport, il vous faudra des heures  et des heures pour rejoindre votre point d’arrivée. Il faut plus d’une demi-journée pour relier Stockholm et le nord de la Laponie (1). Et  près de six heures sont nécessaires pour traverser la Laponie suédoise d’est en ouest. Il faut du temps, beaucoup de temps. Les locaux savent le prendre. Leur manière de vivre, y compris celle de parler est lente et posée. Au début cela déconcerte, mais  on s’adapte vite. Et le charme opère. Je me suis surprise à regarder par la fenêtre du train pendant tout le temps des trajets,  à rester assise devant la fenêtre de ma chambre à fixer ces étendues blanches pendant des heures, sans jamais me lasser.

laponie 04.JPG
Parc naturel d’Abisko, Laponie suédoise (c) artsandstuffs
laponie 09.JPG
Parc naturel d’Abisko, Laponie suédoise (c) artsandstuffs
laponie 08.JPG
Parc naturel d’Abisko, Laponie suédoise (c) artsandstuffs

La Laponie est d’un charme sans égal. De vaste forêts, des chaînes de montagnes à perte de vue, d’immenses étendues, des plaines silencieuses, de larges rivières et, si vous avez de la chance, de grands troupeaux de rennes : voilà ce que vous pourrez découvrir. C’est d’une beauté à couper le souffle. Mais n’allez pas croire que cette région se résume seulement à ces splendides paysages. C’est aussi une bonne dose d’Histoire.

En premier lieu il y a les Sâmes ou Samis, le seul peuple aborigène européen et la plus ancienne population lapone. Ses origines remontent à la dernière glaciation. Soit plus de 20 000 ans. Les Sâmes sont un peuple nomade, aujourd’hui encore, qui compte plus de 100 000 membres répartis sur les 4 pays qui composent la Laponie. Ils sont principalement connus pour leurs élevages de rennes – que les touristes peuvent aller voir – mais surtout pour leur artisanat d’une grande finesse (2), comme des couteaux et gobelets en bois de renne gravé, ou des bracelets et autres bijoux ornés de fils d’étain, ainsi que des sacs et paniers en écorce de bouleau.

Peuple-sami-aujourdhui
Un same et son renne (c) Terre des Sâmes.

De manière plus récente la Laponie a joué un rôle que l’on n’imagine pas toujours. Il s’agit d’une région minière très importante, notamment le nord de la Suède. Les mines ont été largement exploitée pendant la seconde Guerre Mondiale. Ainsi, sur les 22 millions de tonnes de fer utilisées par le Reich en 1938, 9 millions provenait de Suède en particulier de Kiruna. Cette petite ville est entière dédiée à l’activité minière – la mine peut se visiter – et on comprend pourquoi lorsque l’on sait qu’il s’agit du gisement de fer le plus important au monde, de plus d’une très grande qualité (3).

laponie 02.JPG
Kiruna, Laponie suédoise, la mine (c) artsandstuffs

Si les mines ne sont pas votre fort, vous pouvez également profiter d’un séjour en Laponie pour aller voir un village église… Un village église ?Voilà qui est insolite. De quoi s’agit-il ? ? Pour comprendre il faut se replacer dans le contexte : une Église d’état adoptant les thèses de Luther fut instaurée en 1540 après une première rupture avec Rome et la Réforme fut définitivement établie  par le  synode d’Uppsala en 1593.  Dès lors, l’église suédoise impose un  culte régulier. Les conditions naturelles  étaient difficiles,  l’étendue des paroisses rendaient les trajets hasardeux  et il était compliqué pour les paroissiens de se rendre à l’église. La solution pour remédier à cela fut de  construire des village autour des églises pour que l’on puisse y passer la nuit, rencontrer d’autres paroissiens et assister aux offices religieux hebdomadaires ainsi qu’aux fêtes religieuses : si un fidèle vivait à plus de 10km de la paroisse un bout de terrain lui était concédé près de l’église pour se construire une maisonnette où passer la nuit,  histoire qu’il n’ait pas à  tout faire sur une journée. Ainsi, sans tout l’ancien royaume de Suède (4) se sont donc formés  des villages églises, désertés de toute population   la majeure partie du temps. Rien que pour le nord de la Scandinavie 71 villages de ce type ont été dénombrés, il en reste aujourd’hui moins d’une vingtaine. Gammelstad,  avec  ses 424 maisons en bois serrées autour de l’église en pierre du début du XVe siècle, est le seul intégralement conservé –  un office y est d’ailleurs encore célèbré tous les dimanches – et de ce fait a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

laponie 12.JPG
Le village église de Gammesltad, Laponie suédoise (c) artsandstuffs

La Laponie est d’une richesse inouïe. C’est une expérience unique. Tentez là vous aussi !

Et comme toujours pour visiter la Suède vous pouvez vous référer au site Visit Sweden qui dispose d’une version française, ou encore Visit Norway !

E.E.

(1)Vous pouvez vous renseigner sur les trains sur ce site. Si en été vous pourrez admirer de magnifiques paysages, n’oubliez pas qu’en hiver il fait nuit très tot et que vous ne pourrez pas profiter de grand-chose.

(2)Pour en apprendre plus sur les Sâmes vous pouvez vous rendre sur cette page qui leur est dédiée en cliquant ici.

(3)Chaque jour plus de 85 000 tonnes de minerai sont extraits de cette mine. Si vous souhaitez en apprendre plus je vous renvoie iciici.

(4)Pour vous faire une idée entre le XVIème et le XVIIème siècle le royaume de Suède était environ deux fois plus étendu et comprenait : la Suède actuelle, la Finlande actuelle et quelques annexions dans l’actuelle Russie et Allemagne. Pour vous faire une meilleure idée de l’histoire mouvementée du royaume de Suède je vous renvoie vers un article détaillé en cliquant ici .


3 réflexions sur “La Laponie, terre de contrastes.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s