London calling (1).

Londres, quintessence de l’âme britannique avec ses célèbres taxis noirs et ses bus rouge à impériale. La « ville-monde », ainsi surnommée à cause des nombreuses influences qu’elle absorbe, notamment les cultures de ses nombreux immigrants. Capitale politique du Royaume-Uni mais aussi capitale culturelle, la ville vous offre un nombre de ressources inépuisables quel que soit votre centre d’intérêt.

Les propos du poète Samuel Johnson illustrent particulièrement bien la richesse de la ville : Celui qui est lassé de Londres, l’est de la vie, car Londres a tout ce que la vie peut offrir.

Fondée il y a plus de 2 000 ans par les romains (2), la capitale anglaise est la ville la plus peuplée de l’Union Européenne. Et avec environ 15  millions de visiteurs par an, elle est la ville la plus visitée au monde.

Si vous n’y avez jamais mis les pieds, c’est un mal qu’il vous faudra réparer car vous manqueriez nombre de choses à commencer par le Fish & Chips (3). Il y a bien sûr les INSTITUTIONS qu’il faut absolument avoir vues/visités : l’abbaye de Westminster, Big Ben et la maison du Parlement, le British Museum, la National Gallery ou encore Buckingam Palace (4). Il ne faudrait pas non plus oublier de faire du shopping sur Oxford Street ou à Camden Town. Et puis il y a les oubliés.

Si vous êtes déjà allés à Londres ou que vous souhaitez fuir les lieux trop touristiques voici trois musées souvent boudés et qui pourtant méritent le détour :

– La Wallace Collection : Ce musée fut ouvert en 1897, suite au don de la collection de Sir Richard Wallace, collectionneur d’art ancien et philanthrope. Avec plus de 5 500 œuvres (dont nombre de peintures françaises, italiennes, mais aussi de la sculpture du mobilier, des armes, etc.), réparties dans 25 galeries, ce musée offre un vaste panorama de l’art depuis le XIVème siècle jusqu’au XIXème.

salle boucher wallace collection.JPG
Londres, Wallace Collection, salle dédié à François Boucher (c) artsandstuffs

En prime à quelques pas se trouve Bill’ (5) un restaurant qui vous propose les MEILLEURS petits-déjeuners anglais qui puissent exister. Donc vous n’avez aucune raison de ne pas aller à la Wallace Collection. AUCUNE.

bill' breakfirst.png
Londres, Breakfirst at Bill’ (c) artsandstuffs

– La Tate Britain : Ce musée ouvert en 1897 a l’originalité de se trouver sur le site de l’ancienne prison de Millbank. La Tate Britain expose exclusivement de l’art anglais, allant de la Renaissance jusqu’à la période contemporaine. Vous pourrez notamment y voir une riche collection d’œuvres de William Turner mais aussi de préraphaélites – leurs œuvres sont marquées par  des tonalités claires, chantantes, un fort sens de l’esthétique et  de nombreuses symboliques (6).

P1060598.JPG
           Londres, les naïades et Hylas de John Gibson admirant Turner à la Tate Britain                          (c) artsandstuffs

– Le Victoria and Albert Museum : Il s’agit probablement du musée le plus impressionnant de Londres. Conçut en 1851, il s’agit plus d’un ensemble de musées rassemblés en une seule entité. Bien que spécialisé dans les arts décoratifs, vous pourrez y trouver des objets très divers, provenant des quatre coins du monde,  allant de l’antiquité sumérienne jusqu’au XXIème siècle. Unique en son genre le V&A mérite à lui seul de se rendre à Londres.

P1060716.JPG
Londres, la Vierge et l’enfant Jésus de Carlo Crivelli vous attendent au Victoria and Albert Museum.

Pour achever de vous convaincre d’aller/ ou de retourner à Londres, je vous propose une  vidéo du youtubeur Axolot qui vous fait découvrir les nombreuses curiosités de la ville, à côté desquelles passent généralement les touristes.

E.E.

(1) L’appel de Londres. Il s’agit d’une référence à la célèbre chanson « London Calling » des The Clash sortie en 1979.

(2) Pour ceux qui souhaitent en apprendre plus sur l’histoire de la ville cliquez ici.

(3) L’une des meilleures adresses de Fish & Chips est certainement Golden Union, 38 Poland St, Soho, London.

(4) Vous pouvez retrouver les incontournables de Londres, cliquez ici

(5) Je ne suis absolument pas  obnubilée par la nourriture | Bill’ 15 Greek Streer, London.

(6) Pour en apprendre plus sur les Préraphaélites je vous renvoie à une présentation du Musée d’Orsay fort bien réalisée. Pour y accéder il vous suffit de cliquer sur « musée d’Orsay ».


Une réflexion sur “London calling (1).

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s