Rembrandt, la garde partagée.

Jeudi 10 mars 2016. Musée du Louvre. Deux toiles de Rembrandt, un portrait d’homme et un portrait de femme, sont présentées au président français ainsi qu’aux souverains néerlandais (1). Les réseaux sociaux s’enflamment.  Il y a ceux ravis de cette nouvelle acquisition et surtout il y a tous les mécontents. Mais pourquoi tant de haine contre Rembrandt et le musée du Louvre ?

000_8m6jp
François Hollande et les souverains néerlandais au musée du Louvre devant les deux nouveaux Rembrandt. Copyright photo : Etienne Laurent / Pool / Pool / AFP.

Parce que Kyan Khojandi n’a pu arriver dans les studios de France Inter, car pris au piège dans les bouchons suite aux mesures sécurité mises en place pour la venue des souverains néerlandais (2) ? Je doute que cela ait suffit à soulever une telle grogne.

Le prix des tableaux ? Effectivement, il y a de quoi être estomaqué. Madame et Monsieur, ont été vendus par la famille Rothschild 160 000 000 €. Bien au-dessus du prix du marché, parait-il (3). Alors oui c’est cher, mais rappelons qu’il s’agit de deux tableaux donc finalement 80 000 000 € chacun. Que le prix soit au-dessus de la valeur du marché ou non, cela reste bien loin des 179,3 millions de $ pour la vente des femmes d’Alger de Picasso l’an passé (4). De plus la France (plus exactement le musée du Louvre) n’en possède qu’un. En effet, les deux portraits ont été acquis conjointement avec le Rijksmuseum (Amsterdam, Pays-Bas la patrie de Rembrandt – 5).

CdLkxEnWwAEHuQe
Rembrandt, portrait de Maerten Soolmans (détail), 1634. Copyright photo : RMN

Autre problème, cette somme a été dépensée par un musée national – c’eut été un riche particulier cela aurait certainement moins choqué – avec le mécénat de la Banque de France. Pour comprendre cela, il faut avoir à l’esprit que toutes les œuvres (notamment de renom) conservées dans des collections privées françaises sont considérées comme une part du patrimoine français (dans le cas des Rembrandt elles sont placées au titre de trésor national). Il était donc impensable d’observer une telle perte pour le patrimoine national. D’ailleurs début 2015, la presse se scandalisait que l’on puisse laisser de telles œuvres quitter le territoire (6).

CdLkxGpW4AAgRnX
Rembrandt,  portait d’Oopjen Coppit, 1634. Copyright photo : RMN.

Dernière remarque que j’ai pu observer suite à cette acquisition : pourquoi dépenser une telle somme pour exposer de nouveaux tableaux alors que les réserves du musée du Louvre sont remplies d’œuvres non exposées au public.

Pour comprendre cela il faut avoir à l’esprit qu’un musée existe certes pour offrir un accès privilégié à la culture et au patrimoine artistique, mais avant tout pour conserver/préserver ce patrimoine. Ce n’est pas parce qu’une œuvre est la possession d’un musée qu’elle peut être exposée. Les œuvres d’arts – et autres objets témoins du passé – ne peuvent pas toujours être mis à disposition du public aussi simplement qu’on le penserait. Par exemple les objets dit ferreux perdent leurs propriétés avec le temps, les exposer implique donc de les détruire et les condamne à disparaitre. Dans le cas des photographies ou arts graphiques, ils ne peuvent généralement être sortis qu’à doses prescrites car il y aurait sinon le risque de les voir altérées par la lumière. Sachez néanmoins que dans le cas du Louvre, un projet a été monté pour créer une nouvelle réserve permettant d’accéder plus aisément à ces œuvres et ainsi se familiariser avec les métiers de la conservation (7).

Notez également que dans le cas où les œuvres ne présentent pas de problèmes particuliers de conservation elles sont généralement exposées dans d’autres musées français – on parle alors de dépôts.

 

E.E.

(1)Non pas hollandais comme j’ai pu le lire – je ne dénoncerai personne – puisque la Hollande n’est pas un pays mais une province des Pays-Bas.

(2)« Rembrandt empêche Kyan Khojandi d’arriver à France Inter », France Inter, 10.03.2016 : http://www.franceinter.fr/blog-decalages-rembrandt-empeche-kyan-khojandi-darriver-a-france-inter

(3)« Vente de deux tableaux de Rembrandt : France et Pays-Bas vont acheter en commun les œuvres pour 160 millions d’euros », Le Hufffingtonpost, 30.09.2015 : http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/30/vente-tableaux-rembrandt-france-pays-bas-160-millions-euros_n_8219654.html

(4)« Record mondial pour la vente du tableau Les femmes d’Alger de Picasso », Le monde, 12.05.2015 : http://www.lemonde.fr/arts/video/2015/05/12/record-mondial-pour-la-vente-du-tableau-les-femmes-d-alger-de-picasso_4631970_1655012.html

(5)Un accord international régit cette acquisition : après 3 mois au musée du Louvre, puis 3 mois au Rijksmuseum, les tableaux subiront une restauration. Suite à celle-ci une garde alternée de 5 ans sera mise en place.

(6)« Ces Rembrandt qu’on abandonne », L’Express, 24.03.2015 : http://www.lexpress.fr/culture/art/ces-rembrandt-qu-on-abandonne_1664308.html

(7)Le pôle de conservation du musée du Louvre à Liévin, présentation du projet et de son architecture, communiqué de presse du 7.07.2015 : http://www.louvre.fr/sites/default/files/presse/fichiers/pdf/louvre-annonce-du-laureat-pour-la-construction-du-pole-de-conservation-du-musee-du-louvre-lievin.pdf

 


Une réflexion sur “Rembrandt, la garde partagée.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s