Nina LinsTemps, l’instant photographie.

Nina. 25 ans.

Ancienne bouchère devenue végétarienne (notez l’ironie de la chose), timide mais bavarde, pas toujours très assurée mais toujours un immense sourire ET SURTOUT une passion : la photo. Pourquoi je ne dis pas photographe ? Parce que Nina ne l’est pas, en tous cas pas au sens conventionnel du terme. Elle ne gagne pas sa vie avec sa passion, un jour surement. C’est un choix aussi : elle préfère les petits boulots au risque d’abîmer son exaltation. La photo elle aime ça, mais uniquement si elle le fait comme elle en a envie. Elle a une empreinte et pour rien au monde n’y renoncerait.

Nina

La première fois que j’ai vu le travail de Nina, c’était au salon du tatouage de Tours en mars 2015. Sur des panneaux de fortune une série de photos illustrant le quotidien d’inconnus. Oui, mais d’inconnus TATOUÉS (normal vous me direz, c’était au salon du tatouage). Le projet Authentink. En légende le prénom, l’âge, la profession et la ville où réside le modèle. Nina est là, et je retiens une irrépressible envie d’aller lui dire « tu veux pas une historienne de l’art tatouée pour ton projet ? ».

Si vous avez lu mon article sur l’exposition parisienne « Tatoueurs tatoués », aujourd’hui 1 français sur 4 est tatoué, et pourtant le tatouage engendre toujours un nombre de clichés impressionnants. Nina aussi l’est (tatouée), et à cause de ça elle a galéré pendant presque deux ans à trouver du travail. Le tatouage en France ça ne fait « pas sérieux », limite dangereux. Alors qu’ailleurs, notamment chez nos voisins allemands, votre banquier peut être tatoué vous ne lui ferez pas moins confiance pour placer votre argent. Avec Authentink, Nina tente de faire un portrait de cette France tatouée et cachée, et qui n’est pas moins compétente dans son travail ou plus marginale. Une France authentique et encrée (Authentique + ink). Je dis bien tente, car c’est une entreprise qui est loin d’être terminée. Entre son travail et son fils, Nina n’a plus beaucoup de temps dernièrement pour voyager et aller rencontrer les gens dans leur quotidien. Parce que Nina se déplace, ce qui l’intéresse c’est véritablement de photographier une réalité, le naturel.

En attendant de pouvoir reprendre la route, la jeune femme s’est lancée dans un autre projet, celui des Portraits. Via les réseaux sociaux, elle recrute des gens dans la banlieue de Tours, les invite à prendre un café, discute et les prend en photo. Vous direz : juste comme ça ? Gratuitement ? BAH OUI ! Comme elle le dit elle-même c’est une version alternative au « VENEZ COMME VOUS ETEZ » de McDo. Ce qui intéresse Nina c’est la photo, elle aime faire de la photo et surtout prendre des gens en photo. Elle trouve les gens beaux et, nous n’allons pas nous mentir, elle restitue bien cette beauté qu’elle perçoit (et qui parfois échappe au modèle).

Que ce soit dans Authentink ou les Portraits, ce qui fait la force de ce travail c’est probablement son côté “brut”. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, Nina n’a pas de formation. Elle fait ça à l’ancienne, en autodidacte. Ce n’est pas apprendre à faire de la photographie qu’elle souhaite, c’est de faire de la photographie. Ne lui demandez pas quel appareil elle utilise, ni pourquoi, au mieux elle vous répondra qu’elle l’a choisi parce que c’est celui-là qui a filmé la série Dr House. Ne lui demandez pas non plus ce qu’elle fait comme réglages, elle les fait jusqu’à obtenir ce qu’elle souhaite, après, ce à quoi ça correspond … Pas de formation photo, pas de formation non plus pour gérer les sites pour retoucher les photos prises, de toutes façon les retouches ça l’emmerde. Elle ne passe pas plus d’une minute à retravailler une photo, et se focalise exclusivement sur les contrastes : ce qu’elle est aime c’est le blanc et le noir, pas le gris. Ne chercher pas non plus de photos posées, ce qui l’intéresse c’est capturer l’instant (d’où le jeu de mot Linstemps, ah ! tout de suite son pseudonyme prend tout son sens !).

Certains ont l’oreille absolue, Nina, elle, a l’œil absolu et chacune de ses photos le prouve.

E.E.

Vous pouvez retrouver Nina sur sa page Facebook : LinsTemps photographie

 Instagram : nina_linstemps

 

 

 


Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s