Tatouage tapageur. Le musée du Quai Branly s’ébranle.

Pendant longtemps l’apanage des prisonniers, des marins, des putains ou pire encore « marque de l’horreur » pendant la Seconde Guerre Mondiale (1), aujourd’hui le tatouage se démocratise. Pourtant, alors qu’aujourd’hui 1 français sur 10 est tatoué (2), il existe encore de nombreux clichés sur le sujet.

1er cliché sur les gens tatoués qui seraient « particuliers », des marginaux. STOP. Nous sommes en 2015 : Monsieur et Madame Tout-le-Monde sont tatoués. Pour vous en convaincre il vous suffit de regarder la série de photos intitulée Uncovered réalisée par Spencer Kovats qui souligne le fait qu’il est facile de masquer un tatouage, tout le monde peut en posséder un, sans que cela se devine. Linstemps Photographie pour sa part a réalisé un ensemble de photos de personnes tatouées – le projet Authentik – la légende de chacune des photos comprend le nom, l’âge et la profession du modèle, mettant ainsi en évidence que TOUT LE MONDE peut être tatoué, que ce soit le tatoueur, l’infirmière du collège ou encore votre avocate.

11715489_1092367417458659_1726323244_o
©LinsTemps Photographie

2ème cliché, le tatouage serait un phénomène de mode. Je paraphrase ici Tin-Tin (si vous ne le connaissez pas c’est un peu LE tatoueur français) : «  La mode est par définition éphémère alors que le tatouage est permanent. Y a pas plus antinomique ! ». La seule mode qui existe en tatouage concerne les motifs, genre toutes les nanas qui se font des petites étoiles dans le dos comme Rihanna (je ne porte aucun jugement).

L’art du tatouage existe depuis des siècles, la preuve en est la momie Ötzi ! Le bonhomme a 5300 ans, s’il vous plait, et il était déjà tatoué ! Et il a fallu attendre 2014 pour que s’ouvre la première exposition, européenne, consacrée aux tatouages. Le choix du musée des arts premiers pour cette exposition n’est pas anodin non plus lorsque l’on se réfère au bon vieil Ötzi.

Vous me direz probablement qu’il n’est pas évident que des tatouages se retrouvent dans un musée. Entre marginalité et banalité, à force d’en voir partout, il est peut-être difficile de se rendre compte qu’il s’agit d’un art à part entière. Or, le tatoueur est un véritable artiste, avec sa formation (parfois les Beaux-Arts aussi surprenant que cela puisse paraître). Il existe autant de manières de tatouer qu’il existe de tatoueurs, et l’un des rares arts à encore véhiculer des écoles cf. L’hyper-réalisme, les old-school …etc.

Affiche de l’exposition anthropologique : « Tatoueurs, tatoués ».

L’exposition du Quai Branly vient en finir avec les clichés et retrace l’histoire de cet art ancestral selon des zones géographiques définies. Chaque espace a sa propre tradition, son propre rapport aux tatouages et il fait bon s’en souvenir (ou le découvrir) face à un phénomène mondial où l’on tend à oublier le fondement des choses. Et EN PLUS elle est gratuite pour les moins de 26 ans de l’UE.

Tatoueurs Tatoués, jusqu’au 18 octobre 2015

E.E.

(1) Référence aux chiffres qui étaient tatoués aux Juifs dans les camps de concentration lors de la Seconde Guerre Mondiale. Tatouage qui venait effacer leur identité, ils n’étaient par la suite plus que des chiffres.

(2) Sondage IFOP réalisé en 2010.

 

 

 

 


3 réflexions sur “Tatouage tapageur. Le musée du Quai Branly s’ébranle.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s