VAYA VALLADOLID, suite du périple madrilène

Lors de mon séjour à Madrid j’ai eu la chance de pouvoir me rendre dans la ville de Valladolid, à environ 160 km au nord-ouest. Valladolid, en Castilla-León, n’est à priori pas la ville la plus connue, ni la plus fantasmagorique d’Espagne. C’est pourtant loin d’être un lieu dénué d’intérêts.

C’est notamment là qu’eut lieu la CÉLÈBRE controverse de Valladolid en 1549-1550 (quoi ? comment ça vous n’étiez pas au courant ?!… dit-elle alors qu’elle en a fait la découverte il y a peu). Ce débat, qui se tint dans l’un des collèges universitaires de la ville, eut pour but de déterminer si les Indiens d’Amérique avaient ou non une âme, s’ils appartenaient à l’humanité, quel traitement fallait-il leur accorder. Il eut lieu sur la volonté de Charles Quint afin de déterminer la manière à employer pour conquérir le Nouveau Monde.

Il est aussi à noter que jusqu’à ce que Philippe II établisse la capitale espagnole à Madrid dans la seconde moitié du XVIème siècle, Valladolid était l’une des résidences des rois de Castille. Par la suite, la ville devient même temporairement capitale de 1600 à 1606 !

BREF ! Qu’est-ce qu’il peut bien y avoir d’intéressant à y faire / à y voir ?

madrid-3
Valladolid, vue sur la cathédrale et Santa Maria la Antigua
Le monumental complexe épiscopal. Approximativement, au cœur de la ville se trouve une grande place où vous pourrez observer Santa María de la Antigua, ancienne cathédrale édifiée au début du XIIIème siècle dans le style gothique, et l’actuelle cathédrale Nuestra Señora de la Asunción. Sa réalisation débuta au XVIème et prend place sur les ruines, encore visibles, d’une collégiale du XIIème siècle. Le projet architectural original, qui était démesuré, ne fut jamais achevé, ce n’est donc qu’un édifice partiellement achevé qui est aujourd’hui visible. Vous pourrez monter dans l’unique tour pour un prix dérisoire, vous offrant ainsi une vue sur la ville d’une hauteur 60m et vous pourrez constater que dans l’ensemble son urbanisme est bien moche triste.

madrid-4
Valladolid, vue depuis la tour de la cathédrale sur Santa Maria de la Antigua
Juste derrière, se trouve l’Université qui fut fondée au bas Moyen Âge. Il n’en reste plus aujourd’hui qu’une façade baroque héritée du XVIIème. Devant cette façade se trouve un ensemble de piliers surmontés de lions, piliers qui étaient à l’origine reliés entre eux par des chaînes. Ceux-ci servaient à délimiter la zone de juridiction de l’université qui n’était pas la même que celle de la ville. Des dispositifs similaires se retrouvent aux abords des églises. Ces piliers seraient les derniers éléments hérités du bâtiment d’origine construit au XVème siècle.

Non loin de là se situe le collège de Santa Cruz, qui abrite aujourd’hui le rectorat de l’Université. Réalisé à la fin du XVème, l’édifice est libre d’entrée. Vous pourrez y admirer près de l’entrée une chapelle du XVème (certes modifiée au XVIIIème), le cloître d’origine avec son décor très épuré et au premier étage, la bibliothèque qui n’est hélas plus celle d’origine, mais qui n’en est pas moins somptueuse.

Mais s’il y a bien UNE chose qu’il faut voir absolument à Valladolid c’est le collège de San Gregorio aujourd’hui reconverti en musée dédié à la sculpture. Lui aussi réalisé à la fin du XVème, sur ordre d’Alphonse de Burgos qui y avait ses appartements, le collège s’articule autour de deux patios et est rattaché via sa chapelle privée à l’église de San Pablo, adjacente. Dans un style purement gothique, Alphonse de Burgos met en scène sa puissance au travers d’une riche ornementation. Le patio principal à lui seul mérite le détour ! La façade du collège, qui semble étrangement faire écho à celle de San Pablo (elles furent toutes deux réalisées sur commande d’Alphonse de Burgos), surprend par la surcharge de son décor. Nous l’avons dit, le collège est aujourd’hui un musée de sculpture. C’est l’occasion de découvrir cette part de l’art espagnol qui était peint, et empreint d’un pathos très fort, parfois au point de pouvoir provoquer des angoisses insoupçonnées de troubler. Dans les parties basses du musée se trouvent les sculptures monumentales qui défilent dans la ville lors de la semaine sainte.

 

madrid-11
Valladolid, collège de San Gregorio, vue du patio principal
Enfin la visite de la ville faite, vous aurez bien mérité un peu de repos autour d’un verre de vin (1), la région est particulièrement réputée pour ses vignobles (j’ai personnellement développé un amour immodéré pour le Yllera 5.5), et les croquettes de jambon (2) !

E.E.

(1) L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

(2) Les meilleures de la ville se trouvent Calle Correo, près de la plaza mayor, chez El corcho !


Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s