D’Yvette à Gaga, rétrospective sur la carrière de Jean Paul Gaultier.

L’exposition consacrée au grand couturier Jean Paul Gaultier a déjà conquis plus d’1 million quatre cent mille spectateurs à travers le monde et fait une halte au Grand Palais jusqu’au 3 août prochain.

Le Grand Palais, en face du Petit Palais, vers le bas de l’avenue des champs Élysées, entre l’avenue et la Seine, avec son immense toit de verrière qui pèse plus de huit tonnes cinq cent kilos,  LÀ OÙ IL Y A L’HIVER LA PLUS GRANDE PATINOIRE INDOOR DU MONDE !

Ce monument parisien, inauguré pour l’exposition universelle de 1900 et consacré par la République à la gloire de l’Art Français, présente donc une rétrospective de la carrière de l’enfant terrible de la mode. Pour ceux qui voudraient contester, dire que ce que fait Jean-Paul Gaultier n’est pas de l’Art avec un grand A, je me contenterai ici de reprendre les propos d’Andy Warhol : « Je crois qu’aujourd’hui, la façon dont on s’habille est une forme d’expression artistique. Saint-Laurent, par exemple, a fait du grand art. L’art réside dans la façon de composer une tenue entière. Prenez Jean Paul Gaultier. Ce qu’il fait est vraiment de l’art. » Comme n’importe quel artiste, Gaultier modèle les corps, notamment avec son célèbre bustier conique, mais plus encore, il les habille que ce soit celui d’Yvette Horner ou de Lady Gaga.

Détail de la session "Muses". Jean Paul Gaultier et Madonna.
Exposition « Jean-Paul Gaultier » au Grand Palais. Détail de la session dédiée à ses Muses. Jean Paul Gaultier et Madonna.

Cinq bonnes raisons de voir cette exposition :

  • Une scénographie remarquable, notamment avec des mannequins aux visages animés qui semblent interagir avec les visiteurs.
  • Il y a 175 tenues exposées dont une ROBE SAC POUBELLE, accompagnées de bijoux faits à partir de boîtes de conserve. En 1917, Marcel Duchamp présentait son urinoir (1), aujourd’hui Gaultier fait une robe avec un sac poubelle… et « cherry on the cookie » à côté, il y a un maillot de bain cagoule (qui ressemble étrangement à une combinaison SM version plage) accompagné d’escarpins-palme…
  • Il a tout osé. Vraiment. Même un costume de tigre/ félin avec une queue qui se termine par un gland (non pas le fruit du chêne…). Quand on vous dit que Gaultier est terrible !
  • Vous aussi avez toujours rêvé de monter les marches sous le crépitement des flashs des appareils photos, particulièrement en ce moment avec le festival de Cannes ? Eh bien vous pourrez enfin le vivre en passant du RCH au 1er étage de l’exposition !
  • Vous pourrez repérer ce que vous vous offrirez quand vous aurez plein d’argent (ou que vous vous offrirez en sortant de l’exposition parce que vous en avez déjà trop). J’ai personnellement pu constater que j’avais des goûts simples puisque mon attention s’est portée sur une robe de mariée de la collection Les Hussardes, qui est en fait plutôt une jupe accompagnée de gants et d’une coiffe indienne. Sobre.
Jean-Paul Gaultier, collection les Hussardes automne-hiver 2002-2003. Robe de mariée.

Jean Paul Gaultier, Paris, Grand Palais jusqu’au 3 août.

E.E.

(1) Marcel Duchamp, fontaine, 1917. Paris, Centre Georges Pompidou.

 


Une réflexion sur “D’Yvette à Gaga, rétrospective sur la carrière de Jean Paul Gaultier.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s